Rechercher
  • Les créatures du Lagon Noir

Focus sur quelques nouveautés de septembre

ECOLOGIE, SCIENCE-FICTION ET LITTERATURE RUSSE



Carnage ; pour en finir avec l'anthropocentrisme


de Jean-Marc Gancille


Préface de Paul Watson, fondateur de la Sea Shepherd Conservation Society.


Dans ce nouvel essai, Jean-Marc Gancille expose un tableau sans concession de la relation que l'être humain a nouée avec le monde animal,

fondée sur la domination et l'exploitation, et ce dès avant la naissance de l'agriculture. Sacrifices religieux, collections et commerce d'animaux sauvages, domestication, utilisation des animaux à des fi ns militaires ou pour des expériences de laboratoires, captivité forcée dans les zoos et aquariums, chasse et pêche récréatives, élevage intensif ou surpêche... On n'en finit pas d'établir la liste des formes qu'adopte l'anthropocentrisme. L'auteur n'en reste pas à ce triste bilan. Il démontre que ce carnage n'est pas seulement un éternel enfer pour les animaux mais aussi une tragédie pour l'espèce humaine en raison de la destruction des écosystèmes, une négation immorale de la sensibilité des animaux et une supercherie de l'industrie agroalimentaire, qui entretient auprès du public l'idée selon laquelle il serait nécessaire de consommer des protéines animales. Enfin, il dessine une voie d'action pour "en finir avec l'anthropocentrisme" sur le plan juridique, alimentaire, agricole... et décrit les méthodes pour mener cette lutte.


Solomon Kane, Intégrale collector


de Robert E. Howard


Aventurier errant et vagabond sur la Terre, Solomon Kane traque et tue impitoyablement ses ennemis dans un monde élisabéthain pris de folie : brigands et pirates, certes, mais aussi vampires et morts-vivants. Instrument de Dieu ou puritain fou habité par des forces qui le dépassent, qui est Solomon Kane ? L'une des créations les plus originales de Robert E. Howard.

Cette édition collector à tirage limité, élaborée par Patrice Louinet, l'un des

plus éminents spécialistes

internationaux de Robert E. Howard et

de son oeuvre, contient l'intégralité des aventures de Kane, reconstituées à partir des manuscrits originaux dans des traductions nouvelles et non censurées.

Luxueusement reliée, elle est en outre enrichie de plus de 200 illustrations dont 14 pleines pages couleur dues à : Johann Bodin ; Mikaël Bourgouin ; Benjamin Carré ; Julien Delval ; Émile Denis ; Armel Gaulme ; Gary Gianni ; Didier Graffet ; Bastien Lecouffe-Deharme ; Vincent Madras ; Jean-Sébastien Rossbach ; Marc Simonetti.



Le maître et Marguerite


de Mikhaël Boulgakov

Traduction de André Markowicz et Françoise Morvan.

Une nouvelle traduction qui s'attaque à ce monument littéraire pour nous restituer sa cruauté première, son style brut, son souffle, son humour, son universalité.


Moscou, années 1930, le stalinisme est tout puissant, l'austérité ronge la vie et les âmes, les artistes sont devenus serviles et l'athéisme est proclamé par l'État. C'est dans ce contexte que le diable décide d'apparaître et de semer la pagaille bouleversant les notions de bien, de mal, de vrai, de faux, jusqu'à rendre fou ceux qu'il croise.

Chef d'oeuvre de la littérature russe, livre culte à travers le monde, «Le Maître et Marguerite» dénonce dans un rire féroce les pouvoirs autoritaires, les veules qui s'en accommodent, les artistes complaisants, l'absence imbécile de doute.

22 vues0 commentaire